Depuis 2015, l’Iran n’a cessé de connaître un boom touristique. Il jouit d’une richesse patrimoine historique et culturel qui attire chaque année de nombreux visiteurs. Fort de son passé prestigieux de 3 millénaires, cette contrée dispose d’un héritage de ruines et d’édifices sacrés inestimables. On y recèle de nombreux vestiges de civilisations disparues, pour ne citer que la Ziggourat Chogha Zanbil, un bâtiment religieux qui constituait le monument le plus spectaculaire de l’époque mésopotamienne. Lors de vos vacances, les routards pourront également remonter le temps en se rendant à Persépolis, l’ancienne capitale des rois de Perse et de la dynastie des Achéménides. Disposant d’un site archéologique particulier, ce joyau historique les amènera dans les traces d’Alexandre Le Grand, mais aussi ceux du roi Darius. Par ailleurs, en Iran, la vie urbaine est mouvementée et est d’une énergie abondante. La plupart de ses cités sont animées par les bazars. Les globe-trotters y trouveront des produits locaux, comme la tapisserie. Parmi les lieux de commerce les plus connus figurent celui de Shiraz, de Kashan et de Kerman. Une fois la nuit tombée, les amateurs de sorties nocturnes flâneront dans les rues de ces marchés pour goûter à des recettes traditionnelles proposées par des vendeurs de street-food.
Conseils sur le code vestimentaire
Ce pays d’Asie de l’Ouest, malgré sa mauvaise image aux yeux des Européens, n’est pas dangereux pour autant. Il est cependant important de considérer certains paramètres afin d’y passer un séjour agréable. En Iran, la vie quotidienne du peuple est régie par les traditions religieuses et sociales. Le déroulement de la journée et les activités à faire ne sont donc pas conditionnés par les facteurs naturels ou climatiques. À noter que les coutumes locales diffèrent d’une province à une autre. Le code vestimentaire figure parmi les habitudes communes à respecter. Si dans les grandes villes, les hommes s’habillent à l’européenne; dans les campagnes, le port des vêtements traditionnels est courant. Les villageoises, quant à elles, en plus de se couvrir la tête, portent une robe par-dessus un pantalon. Des fois, on les voit avec un tchador qui les couvre entièrement. À Téhéran, les femmes sont, elles aussi, vêtues à l’européenne, mais avec des tenues sobres et qui ne montrent pas les formes du corps. Les vêtements moulants, les décolletés et les mini-jupes y sont alors à déconseiller. Il convient également de souligner que le port du voile est obligatoire pour les touristes, et cela, dès leur descente de l’avion.
Expérimenter la cuisine locale
Par ailleurs, la gastronomie est à ne pas manquer lors d’un voyage sur mesure en Iran. L’art culinaire du pays constitue l’un des piliers de sa culture. Il faut noter que chaque région a ses propres plats traditionnels. Néanmoins, toutes les recettes classiques de chaque province sont à base de riz safrané, et offrent une grande variété de sauces parfumées. En plus d’être excellent, la cuisine iranienne est naturellement saine. En effet, elle se prépare avec des produits frais. À cela s’ajoute une quantité réduite de graisse. En matière de viande, dans les villes, on trouve fréquemment de l’agneau, du mouton, et de temps à autre, du veau et du bœuf. Pour le poulet, celui-ci est servi rôti, en entier ou par moitié. D’autre part, dans les régions rurales, les viandes de chèvre, de buffle et de chameau y sont très courantes. En termes d’ingrédients principaux, les noix, les fruits ainsi que diverses plantes aromatiques viennent agrémenter les plats locaux.

©.Tous droits réservés 2017 -Taxi VSL Toulouse

By  Zonidra.com  Accéder au site Zonidra

blog - partenaires